Bienvenue Invité (Inscription -  Connexion)  Sujets actifs Sujets actifs Liste des membres Liste des membres Rechercher dans le Forum Rechercher Aide Aide
 Navigation
 présentation possible

choix de la présentation:


Il y a 8 total de présentation.
la nouvelle présentation est DC gris-bottles

 nom d'utilisateur et messages

Carnets de dégustations : nouvelles classées

  Posté par patrickessa - 15/02/2012 - 09:37 - 1 commentaires - Edit

Porto Vintage 1963 - Quinta Do Noval

  1963 est sans doute l'année la plus accomplie du vingtième siècle au Portugal avec le mythique 1931. Les bouteilles qui y ont été produites ont toutes un "je ne sais quoi" de race en plus qui les positionne au panthéon des vins hors ligne... qu'il n'est permis de croiser que quelques fois dans sa carrière de dégustateur. Mais lorsque le moment est rare je possède dans mon entourage des amis capables d'ouvrir ce genre de "fantaisies" pour partager leur plaisir. Jean-Philippe Fichet et l'un de ceux-ci et il nous gratifia  un soir où nous terminions un repas aussi raffiné que parfaitement escorté -Referts 1999, Perrières 1989 et 1992 en magnums, Grands Echezeaux 1990, Hermitage 1978 - de ce 63 de Noval, juste avant de nous servir le même millésime 1963 de la maison Taylor's and Fladgate que nous avions déjà dégusté il y a cinq ans. (lire le texte écrit à l'époque ci dessous)

 Ancienne propriété du Marquis de Pombal, la Quinta Do Noval a été créée en 1715 et compte aujourd'hui près de 145 ha de vignes situées en terrasse dans la vallée du Douro. C'est sans doute la quinta l'une des plus réputées en Grande Bretagne pour la qualité de ses "Vintage" car elle a montré un grand dynamisme commercial  après la crise phylloxérique de la fin du 19°siècle. Elle doit cette vitalité à Antonio Georges Da Silva et à son gendre Luiz Vasconcelos Porto. Ce dernier, visionnaire, fut l'instigateur des murs de terrasses blanchis à la chaux pour une meilleure réfraction du soleil, le créateur en 1955 d'un millésime mis en bouteille tardivement, nos LBV actuels, et également des vieux tawnies avec indication d'âge (10 ans, 20 ans 30 ans). Il dirigea la maison jusqu'à sa mort en 1963. On comprendra donc la valeur inestimable de ce vin qui porte en lui une partie de la mémoire et du génie de cet homme providentiel.  Si la maison a été gérée ensuite par la famille Zeller, elle appartient désormais au groupe Axa millésimes et continue de produire des Porto de haut niveau ayant ce grain si particulier qui plait temps aux portugais eux même.

    Ce 1963 semble ne pas avoir d'âge, tant sa robe sombre est peu évoluée. très légèrement moirée au pourtour du disque et imperceptiblement marquée par des reflets acajous et orangés qui n'estompent pas sa profondeur et lui laisse une impression de densité phénomènale. Les effluves sanguins du nez surprennent de prime abord puis s'ouvrent sur de fins accents de mûre, de muscade, de coulis de fraise/cassis, de griotte et de caroube mêlées. L'ensemble olfactif est d'une douceur et d'un raffinement absolu qui évoque d'emblée la complexité des plus grands vins mûrs avec cette inimitable touche vintage qui porte les senteurs par sa volatilité ascétique ans excès. La bouche est fraîche, puissante et dominatrice et possède encore de superbes et abondants tanins qui tendent une matière pourtant marquée par une sucrosité encore présente. Ce grain tactil unique et sensuel positionne les arômes détectés au palais de manière durable comme s'ils s'agrippaient à vos papilles pour les enrober et instiller leur message. Je crois n'avoir jamais déguster un vin plus long, plus durable et cette rémanence pèse encore dans mon imaginaire...un moment de grâce indicible, hors ligne.

Porto Vintage 1963 Taylor's and Fladgate

  Le Taylor 63 fait partie de ces bouteilles que chaque amateur rêve de déguster un jour. Une des grandes Quintas portugaises dans un des millésimes les plus recherchés (avec 1977 et 1931). Il se situe dans espace-temps marginal qui place le dégustateur en situation d'apesanteur car  il possède la magie de l'inconnu et de la perfection supposée ultime. Nous êtions en fin de repas après une très belle série de Pouilly-Fuissé suivie de quelques beaux vins rouges de Côte d'Or et avant une salade de fruit rafaraîchissante. Notre hôte - Jean-Philippe Fichet, vigneron à Meursault - avait à coeur de nous faire partager son plaisir des grands Porto et de terminer sur une montée gustative extrême. Quelle réussite cela fut !

La robe du vin est acajou, pas aussi soutenue que ce que l'on pouvait imaginer et d'une jeunesse encore affirmée. Les notes olfactives sont fruitées et évoquent plus un vin non muté qu'une "quintessence  portugaise" puissante et dense. Le fruité mûr sur la prune  se combine ensuite avec un grâce incroyable aux notes réglissées, puis délicatement fumées. Minéralité d'un ensemble harmonieux qui remonte le palais en un flux enveloppant, fruité qui emporte les papilles et les illumine durablement...un vrai festival aromatique qui sublime nos capacités gustatives.La longueur est d'une incroyable subtilité, je me souviens encore de cette touche de cacao amer qui file dans mon esprit ...

Je n'aurais pas aimé le boire sans savoir,car la culture de la dégustation s'érige ici en un éloge à la connaissance et nous a un instant fait penser que nous êtions "intelligent". C'est un peu comme si nous avions joué au foot juste à côté de Denis Bergkamp...Hors ligne.

 

  ajouter au favori       lu 2901 fois - faire un commentaire -  Version imprimable  

Carnets de dégustations : nouvelles commentées

Posté par j-ym le 15/02/2012 à 21:36

J'aime beaucoup également les portos de la Quinta do Noval...

Par curiosité, de quelle cuvée s'agissait-il ?


retour à l'accueil | messages commentés





ATLANTIQUE SOLUTIONS Copyright © 2001-2011 Forum degustateurs.com - Tous droits réservés.- Webmestre : Patrick ESSA


Retour au début de la page